Poster un message

En réponse à :
Editoriale

Arrigoni e la caritą

lundi 25 avril 2011 par Emiliano Morrone
La morte del pacifista Vittorio Arrigoni e’ un fatto tragico. E pił tragico e’ che l’Italia delle istituzioni lo abbia lasciato da solo al ritorno in patria. Esattamente a Pasqua e alla vigilia della Liberazione.
Paradossalmente, e’ anche un fatto decisivo : mostra senza appello l’opportunismo della politica, succube di quel cattolicesimo alla Emilio Fede che, spirata Eluana Englaro, condanno’ per direttissima il padre Beppino.
Viviamo in un’Italia guardona, interessata alle esperienze (...)

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Titre :

Texte de votre message :
(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)
(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, veuillez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse URL.)
Titre :

URL :

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Votre nom (ou pseudonyme) :

Votre adresse email :