Poster un message

En réponse à :
Editoriale

Antimafia : Calabria, utopia di Gioacchino da Fiore, Genchi, De Magistris, Stato di polizia, fuga dei cervelli, Paolo Borsellino, movimento culturale

dimanche 24 octobre 2010 par Emiliano Morrone
Basta partire dall’Italia, anche per pochi giorni, per stimare con raffronti il nostro grado di libertà, civiltà e democrazia.
Io credo che ognuno di noi, in un modo o nell’altro, si sia abituato alla quotidianità nazionale ; fatta di polizia, controlli, squilibrio tra i poteri dello Stato, terrore, speculazioni e propaganda.
Penso che pure nell’antimafia civile esista la convinzione che il Belpaese sia bello e comodo, tutto sommato, colmando delle lacune. Se così non fosse, non mi (...)

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Titre :

Texte de votre message :
(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Lien hypertexte (optionnel)
(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, veuillez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse URL.)
Titre :

URL :

Qui êtes-vous ? (optionnel)
Votre nom (ou pseudonyme) :

Votre adresse email :